Pierre, la montagne...

Est-ce pour nous laisser entrevoir nos vaines agitations que les pierres nous paraissent si souvent figées dans leur instant d’éternité ? De leur apparente immobilité, sources autant que témoins de vie, c’est en toute discrétion et bien avant que j’en prenne conscience qu’elles ont commencé à baliser la mienne.

 

À l’heure où il semblerait que nous soyons un peu plus enclins à questionner notre rôle et l’impact de nos agissements, j’aime m’incliner en quête des simples richesses que nous offre la lithosphère… et si je travaille avec celles que l'on dit semi-précieuses (agate, jaspe, lapis lazuli, malachite, obsidienne…), c’est autant vers des pierres à l’apparence plus ordinaire que se portent mes pas, mes gestes.

 

Et parfois le regard s'accroche à un brin d'herbe, une feuille, une fleur. Alors naissent des pièces uniques.

 

 

γνῶθι σεαυτόν

 

Né dans le Cantal en 1965.

 

Vit en Provence.

 

Études à l'École Boulle, à Paris, de 1981 à 1987.

 

Depuis 1988, architecture et aménagement d'espaces, projets, réalisations, illustrations.

 

Depuis 2005, enseignant en arts appliqués.

 


Quelquefois je pars plusieurs jours dans la montagne pour de longues promenades solitaires. J'en rapporte quelques cailloux.

Lago Soprano di Fremamorta, été 2017

Mercantour, été 2017

Argentera, été 2017

Col de Cerise, Mercantour/Argentera, été 2017

Argentera, été 2017

Les Monges, automne 2015

Les Monges, printemps 2015

 

 

 

 

 

Sous la houlette de Chermentas, été 2012

Vallée du gave de Cestrède, été 2012

Estany Gros, été 2013

Cheval blanc, printemps 2016

Lac du Basto, été 2016

Lacs de Lignin, printemps 2017

Argentera, été 2017

Argentera, été 2017

Lac du Mercantour, été 2017

Argentera, été 2017

Mont Thabor, été 2015

 

 

 

 

 

 

 

Lac des Gardioles, été 2015

Les Pierres du Tambour, été 2015

Lac Blanc, été 2015

Tête de Pra Bertrand, hiver 2012

Lac de Roburent,   été 2014

Lac Saorgine,

été 2016


mes résidences automnales, hivernales, printanières


Et toujours, en point de fuite, la route qui aimante.